Questions d’ados

Publié le: 20 août 2013

Le contenu de cette page a été validé par le comité éditorial

 

Je suis drépanocytaire, est ce que je pourrai avoir des enfants ?

Oui, être drépanocytaire permet d`avoir des enfants comme tout le monde.

Au moment de la puberté le corps se modifie pour passer du stade de l`enfance à celui de l`adolescence, stade qui conduit à la possibilité de procréer. Le corps change sous l`effet des hormones qui font entre autres pousser les poils, gonfler la poitrine, arriver les règles pour les filles et les spermatozoïdes pour les garçons…

Cependant, la puberté peut arriver un peu plus tard chez certains adolescents drépanocytaires. Il peut y avoir un décalage d`un à trois ans. Mais, lorsque la puberté est enclenchée, l`adolescent a la capacité de procréer.
Il est donc important d`avoir choisi son moyen de contraception avant les premiers rapports sexuels.
Et la contraception …

 

Qu’est ce que la contraception ?

C`est le moyen de faire l`amour et donc d`avoir des rapports sexuels sans risquer une grossesse non désirée. Plusieurs moyens de contraception existent : le préservatif, la pilule, le stérilet,…
Il faut savoir que seul le préservatif protège du risque de contamination par le virus du SIDA et autres maladies sexuellement transmissibles telles que l`hépatite B.!!!! Parlez de la contraception à votre médecin (pédiatre, généraliste, spécialiste de la drépanocytose, et bien sûr gynécologue).
Si vous êtes au lycée, vous pouvez demander à l`infirmière scolaire le pass` contraception (N° vert : 0 800 777 895). Il vous permettra d`avoir une consultation chez un médecin et la prescription de votre contraception de manière anonyme et gratuite pendant six mois.
Les centres de planification assurent des consultations de contraception et une information. Ils délivrent gratuitement des contraceptifs aux mineures désirant garder le secret. Vous pouvez avoir les coordonnées sur le site du ministère de la santé.

 

Est-ce que je peux prendre la pilule ?

Oui bien sûr, il suffit d`en parler à votre médecin qui pourra vous prescrire la contraception adaptée à votre mode de vie et à vos souhaits. Vous pourrez prendre la pilule tous les jours ou bien utiliser un dispositif qui dure plusieurs mois.
Dans tous les cas, n`oubliez pas de vous protéger des infections sexuellement transmissibles (IST, MST) comme l`hépatite B, le SIDA (VIH), et autres avec un préservatif.

 

Et la pilule du lendemain ?

La pilule du lendemain est une méthode de rattrapage qui ne doit être utilisée que de façon exceptionnelle. Elle évite une grossesse non désirée après un accident (rupture du préservatif, oubli de pilule…). Elle n`est efficace que dans 75 à 80 % des cas. Vous pouvez demander à la pharmacie la pilule du lendemain, on vous la donnera sans ordonnance, et gratuitement si vous êtes mineure.
Il faut la prendre le plus rapidement possible après le rapport et jusqu`au 3ème jour (plus on attend moins ça marche !). Pendant les jours qui suivent la prise de cette pilule, il faut s`hydrater encore plus que d`habitude et se reposer.
N`hésitez pas à aller aux urgences si vous avez d`importants saignements accompagnés de fatigue.

 

Est-ce que je peux recourir à une interruption volontaire de grossesse (IVG) ?

Oui c`est possible, mais il est nécessaire que le médecin que vous rencontrez sache que vous êtes drépanocytaire car des précautions sont à prendre avant. Par conséquent, n`hésitez pas à en parler à votre médecin spécialiste de la drépanocytose, vous pourrez selon vos antécédents bénéficier d`un échange transfusionnel avant l`IVG.

 

Mon conjoint porte le trait de la drépanocytose

Si votre conjoint est porteur du trait drépanocytaire, il est possible de bénéficier d`une consultation de conseil génétique dès le début de la grossesse ou avant. Cette consultation permet au couple de déterminer son choix de recourir ou non au dépistage prénatal dès 11 semaines d`aménorrhée. Si le fœtus se révèle atteint de drépanocytose, les médecins peuvent vous proposer d`interrompre la grossesse pour motif médical. Vous seuls pourrez prendre la décision de continuer ou d`arrêter la grossesse, l`équipe du conseil génétique est là pour vous informer et vous soutenir dans votre décision quelle qu`elle soit.
Consultation de conseil génétique du centre de référence : Service du Professeur Galactéros, à l`hôpital Henri Mondor à Créteil, prendre rendez vous au 01 49 81 24 47.
N`hésitez pas à demander à votre médecin spécialiste de la drépanocytose où se trouve la consultation de conseil génétique la plus proche de votre domicile.

 

Je suis enceinte et je suis drépanocytaire, que dois-je faire de particulier pendant ma grossesse ?

La grossesse de la femme drépanocytaire fait partie des grossesses dites « à risque ». L`idéal est donc de parler de votre désir de grossesse avec votre médecin pour la préparer au mieux.
C`est une grossesse à risque car il existe des risques de complications maternelles (anémie, crise vaso-occlusive, hypertension artérielle, infection) et des risques de complications pour le bébé (fausse couche, prématurité, retard de croissance).
Il est important de prévenir rapidement le médecin spécialiste de la drépanocytose afin qu`il vous oriente pour votre suivi de grossesse. Vous allez peut être devoir arrêter certains traitements, l`acide folique va être augmenté et il faudra, éventuellement, prévoir des transfusions.
Le suivi de votre grossesse sera plus rapproché que ce qui est prévu habituellement et vous aurez besoin de plus de repos et d`hydratation.

 

Est-ce que je peux prendre des médicaments pendant ma grossesse ?

Comme pour chaque grossesse, un certain nombre de médicaments sont à éviter. D`autres sont autorisés tout au long de la grossesse et enfin d`autres peuvent être autorisés uniquement à certaines périodes de la grossesse. Cela est vrai également pour les médicaments que l`on prend en automédication.
Aussi, lorsque l`on est enceinte, il faut en parler avec son médecin référent avant de prendre un médicament.

 

Combien de personnes, en France, vivent avec la drépanocytose ?

Il y aurait environ 12 000 personnes en France qui seraient atteintes de la drépanocytose. C`est la maladie génétique dépistée à la naissance la plus fréquente en France.

 

Des recherches sont-elles faites sur la drépanocytose ?

Oui, des recherches sont en cours. Ces recherches portent à la fois sur la compréhension de la maladie, et sur de nouveaux traitements comme la thérapie génique.
Pour le moment les résultats de ces recherches ne sont pas encore utilisables pour le traitement des patients. 

Des questions restent sans réponse ?

Contactez nous

Légende associée
X

Connexion






X
Mot de passe oublié ?