Scolarité

Publié le: 16 septembre 2015

La drépanocytose nécessite un suivi médical régulier de l`enfant et la mise en place de certaines précautions qui peuvent réduire les complications éventuelles de la maladie. Ces mesures préventives font partie du quotidien des enfants drépanocytaires, à la maison comme à l`école. Les adultes qui les prendront en charge devront donc en être informés.

 

Vous trouverez dans la brochure ci-dessous les informations nécessaires pour améliorer la scolarisation de votre enfant, afin qu`il puisse apprendre et s`épanouir à l`école en toute sécurité, de la maternelle au lycée.

Téléchargez la brochure « Drépanocytose et scolarité »  en cliquant sur l`image ci-dessous :

brochure1

 

Lorsque votre enfant est hospitalisé…

 

Dans la plupart des hôpitaux franciliens, il existe des unités d`enseignement. Des enseignants spécialisés assurent un suivi scolaire aux enfants et adolescents malades ou accidentés lorsque les conditions de leur hospitalisation le permettent, afin de leur éviter une trop grande rupture dans leurs apprentissages.

 

Selon le Ministère de l`Education Nationale, environ 11 000 élèves sont scolarisés chaque année dans les établissements hospitaliers et sanitaires.

 

Les enseignants des hôpitaux travaillent le plus souvent en collaboration avec :

 

  • les familles,
  • l`équipe médicale,
  • les établissements scolaires des élèves hospitalisés,
  • les Services Académiques d`Assistance Pédagogique (SAPAD)
  • et les Associations appartenant à la Fédération pour l`Enseignement des Malades à Domicile et à l`Hôpital (FEMDH), telle que l`Association « L`Ecole à l`hôpital »

 

Avec votre accord, l`enseignant de l`hôpital peut se mettre en relation avec le professeur de votre enfant (ou le professeur principal à compter du collège), ce qui permettra de suivre, dans la mesure du possible, son programme scolaire.Un travail de soutien peut aussi être proposé par rapport à des difficultés signalées par l`élève ou ses professeurs, ou bien encore observés au cours d`un séjour. Ces échanges permettront également à votre enfant de garder un lien avec sa classe. Le retour en cours sera sans aucun doute moins angoissant pour lui après cette absence, surtout dans le cas où l`hospitalisation a été longue.

 

Dans le cas où votre enfant ne peut pas passer un examen scolaire du fait de son hospitalisation, sachez que les enseignants hospitaliers sont habilités à le lui faire passer ; l`épreuve peut donc être organisée à l`hôpital (Circulaire du 26 décembre 2006).
Enfin, avec l`accord des parents, l`enseignant de l`hôpital peut également proposer aux enfants en difficulté scolaire une aide adaptée et vous indiquer les démarches à suivre dès son retour à la maison.

 

Par conséquent, n`hésitez pas à prendre contact avec l`enseignant du service concerné lors de l`hospitalisation de votre enfant.
Pensez aussi à apporter ses affaires scolaires : le travail pourra commencer plus rapidement et surtout sera dans la continuité de son programme.

 

Si votre enfant rencontre des difficultés dans sa scolarité

 

N`hésitez pas à en parler avec son enseignant ou son professeur principal. Celui-ci peut proposer des adaptations pédagogiques ou solliciter avec votre accord l`avis du médecin scolaire et/ou du psychologue scolaire (ou le conseiller d`orientation-psychologue dans les collèges et lycées).

L`école peut également, à votre demande ou à celle du Directeur ou du chef d`établissement, organiser une réunion, appelée « équipe éducative », réunissant en votre présence l`ensemble des professionnels intervenant auprès de votre enfant (à l`école, à l`hôpital, ou dans tout autre lieu de soins), afin de faire le point sur sa situation, cerner au mieux ses difficultés et proposer une aide la plus adaptée à ses besoins.

 

A savoir :

  • Le SAPAD (Service d`Assistance Pédagogique A Domicile) peut intervenir pour tout élève (de la maternelle au lycée) dont la scolarité est momentanément interrompue ou durablement perturbée pour raison médicale (maladie, accident, etc.).
  • Ce service, gratuit, est assuré par des enseignants volontaires, prioritairement ceux de l`élève, ce qui permet d`assurer la continuité pédagogique. Le jeune peut ainsi poursuivre son programme scolaire pendant la période d`hospitalisation ou de maintien à domicile. Cette prise en charge peut éventuellement se faire en lien avec des associations habilitées.

 

Qui peut solliciter le SAPAD ?

La famille, un médecin, un membre de la communauté scolaire sur demande des parents.

 

Ci-dessous quelques coordonnées, par département :

 

Paris :

Téléphone : 01.47.34.48.24

Fax : 01.47.34.06.36

E-mail : sapad75@pep75.org

http://www.lespep.org/ewb_pages/s/sapad-75.php

 

Seine et Marne :
Téléphone : 01.64.52.74.60
E-mail : sapad77@lespep.org

 

Yvelines :
Téléphone : 01.39.23.63.18

Fax : 01.39.23.61.99
E-mail : ce.ia78.sapad@ac-versailles.fr

 

Essonne :
Téléphone : 01.60.91.89.96
E-mail : ce.ia91.sapad@ac-versailles.fr

 

Hauts-de-Seine :
Téléphone : 01.40.97.35.66
E-mail : ce.ia92.saspad92@ac-versailles.fr

 

Seine-Saint-Denis :

Téléphone : 01.43.93.74.28

E-mail : francoise.breil@ac-creteil.fr

 

Val-de-Marne :

Téléphone : 01.42.07.80.02

E-mail : sapeema.pep94@wanadoo.fr

 

Val d`Oise :

Téléphone : 01.30.75.71.47

Fax : 01.30.75.75.49
E-mail : apad@ecoles95.ac-versailles.fr

 

Ce Service d`assistance pédagogique existe dans les autres départements de la France métropolitaine et des DOM-TOM

 

 

Légende associée
X

Connexion






X
Mot de passe oublié ?